Coaching cognitif et comportemental

Définition

Le coaching cognitif et comportemental est une approche qui consiste à mettre en relation la pensée, l’émotion, et le comportement. Comment telle pensée provoque-t’elle une émotion, qui elle-même génère un comportement problématique ?

Du point de vue cognitif, interroger le bien fondé des représentations permet d’identifier celles qui sont contre-productives, puis de les flexibiliser. Du point de vue comportemental, il devient alors possible de mettre en place une série d’actions permettant d’accéder au changement voulu.

Origine

Les origines du coaching cognitif seraient… très anciennes ? « Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais le jugement qu’ils ont de ces choses » Epictète (50 après Jésus-Christ)

Aujourd’hui, le coaching cognitif et comportemental, tiré des thérapies cognitives et comportementales, repose sur les grands principes du constructivisme : il n’y a pas une mais des réalités, chacun se forgeant la sienne à travers ses représentations du monde, construites elles-même au fur et à mesure des expériences vécues. Il est donc possible de les faire évoluer.

A qui s’adresse le coaching cognitif et comportemental ?

Cadres, dirigeants, collaborateurs :

Gestion du stress, des situations critiques, de la charge de travail et du temps :

– si je me plante, c’est la fin de tout
– je préfère tout faire moi-même, je sais que ça sera fait
– comment me mettre au boulot autrement qu’en urgence/au dernier moment ?

Estime de soi, confiance en soi :

– comment être à la hauteur et réussir dans ce nouveau poste?
– je suis sûr que je vais bafouiller et rougir aux premiers mots de ma présentation
– je suis nul(le) en gestion et paperasses comme je l’étais en maths, je n’y arriverai jamais !
– en soirée, comme le midi avec les collègues je reste à l’écart, j’ai peur de ne rien avoir d’intéressant à raconter

Gestion des conflits, de l’agressivité :

– mon N+1 ne peut pas me sentir, je préfère l’éviter
– dès que mon collègue intervient sur mon travail, je vois rouge !

Personnes neuroatypiques, avec autisme, haut potentiel

– comment être en relation avec le groupe quand on ne rit et ne pleure pas pour les mêmes choses ?
– comment garder mettre en valeur des compétences qui me semblent si normales ?
– comment faire pour supporter le bruit et tant de mouvement dans mon environnement ?

Dans la pratique

En coaching cognitif et comportemental, je vous reçois pour un premier rendez-vous bilan, à partir duquel je vous propose un dispositif de coaching. Les séances d’une heure à une heure trente s’échelonnent sur six à huit mois, à raison d’une dizaine de séances espacées de quinze jours. Une flexibilité peut être observée pour mieux répondre à vos besoins (lieu, durée, mode), et sera dans ce cas étudiée ensemble.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut